Porteurs de projets (1ère partie)

Bonjour,

Nous recevons beaucoup de messages nous demandant comment créer une ferme pédagogique.

Question difficile ! Il n’existe pas de recette toute faite qu’il suffirait de suivre pour, après avoir réuni les ingrédients, les avoir malaxés, mis au four, obtenir une belle ferme pédagogique bien dorée.

Il n’est pas dans nos habitudes non plus de dire : faites ceci, faites cela et cela va marcher.

En revanche, nous pouvons raconter comment nous avons créé notre petite ferme, expliquer notre parcours, les difficultés rencontrées et nos erreurs.

C’est ce que je vous propose de commencer aujourd’hui. Plusieurs articles seront certainement consacrés au sujet.

Nourrir les poules

Nourrir les poules

Le projet

« Vivre à la campagne… »

Notre projet de ferme pédagogique est née de la convergence de plusieurs envies : entreprendre, être nos propres décideurs, vivre à la campagne,
valoriser nos compétences… Sa rédaction  s’appuie sur nos savoirs-faire, nos expériences professionnelles antérieures, nos possibilités financières. Nous fixons des étapes de réalisations, évaluons les risques, chiffrons le projet.

Le projet est modeste. Il consiste à créer un lieu à la campagne pour y organiser des centres de vacances pour enfants ou adolescents et permettant de pratiquer une activité éducative rare : l’aéromodélisme. Nous ne parlons pas de ferme pédagogique. Il n’est pas certain que nous connaissons le concept à ce moment !

Nous valorisons une des nos activités bénévoles : l’encadrement d’enfants et adolescents lors de stages d’aéromodélisme. Pendant les deux saisons précédentes, nous avons testé notre idée d’organiser des centres de vacances « modélistes » grâce à l’employeur d’ Eric.  Nous travaillons déjà à la création d’un embryon de réseau commercial. Savoir produire des séjours ou des activités est nécessaire, pouvoir les vendre est indispensable.

Nous avons tous deux des compétences et des expériences pédagogiques, une maîtrise de l’activité. Nous sommes issus du milieu rural, nos grands parents ou parents étaient paysans ou artisans ruraux. Nous avons toujours habité à la campagne. Nous avons géré professionnellement ou associativement de nombreux projets.  Ce sont des atouts pour la réussite.

Les lapins

Les lapins

Nous ne sommes pas titulaires du diplôme nécessaire à la direction d’un centre de vacances habilité par Jeunesse et Sport. Eric part donc en formation. Anne-Marie se formera ensuite.

Nos familles, nos amis, nos collèges ont pris connaissance de ce projet. Certains nous ont encouragés.

Ecrire permet de fixer nos idées :  hiérarchiser les priorités et  établir des étapes dont la première est de trouver un lieu !

Recherche de notre lieu de vie

Nous trouvons par hasard et achetons notre petite ferme en février 1996, après plus d’un an de recherche.

Dans le projet, un cahier des charges précise l’objet de nos recherches : surface, type de bâtiment, isolement, pas de morcellement des terres, proximité d’une grande ville, accès facile de Paris,  budget… Il est transmis par fax aux notaires, agences immobilières, mairies de plusieurs régions ( Anjou, Limousin, Dordogne, Mayenne ). Nous avons visité plus de 50 fermes sans les retenir.

« La perle rare est trouvée… »

Un jour en janvier 1996, contactés par l’agence immobilière de Châteauneuf la Forêt (Haute-Vienne) pour des visites sur le canton, nous passons devant un bel ensemble de bâtiment en vente. Renseignements, visites, notaire, banque et 7 jours après, nous sommes propriétaires de la Ribière de Bord. De beaux bâtiments inoccupés depuis 12 ans, 8 ha autour d’un seul tenant, une exposition Nord-Sud correspondant au projet, la perle rare est trouvée.

Les ennuis commencent et le projet se modifie !

La ferme est achetée en février 1996. Nous emménageons en août. Nous commençons à travailler chez nous en février 1999.
Il a fallu trois ans pour régler un problème que nous ignorons au moment de l’achat. Les terrains et la grange ne sont pas libres d’occupation. Un locataire les utilise sans bail écrit mais, en vertu du code rural, en toute légalité.
Trois années et deux procédures judiciaires plus tard, nous pouvons enfin commencer à aménager le bâtiment d’accueil, l’ancienne porcherie de la ferme.

De 1996 à 1999, le projet évolue beaucoup. Nous rencontrons de nombreuses personnes, visitons des structures d’accueil, louons des camping et des gîtes. Pour trouver une solution au problème posé par notre locataire, nous sollicitons deux syndicats agricoles. Notre voisin de la Confédération Paysanne nous apporte une aide véritable en enrichissant notre projet d’accueil avec une dimension agricole. Le potager et les animaux prévus deviennent du maraîchage et un élevage productif, principalement de poules pondeuses. Pour préparer cette installation agricole, Anne-Marie participe à une formation agricole d’un an au lycée agricole de Limoges à une heure de route de la maison. Une formation pour repasser un bac agricole. Pendant ce temps, je travaille à Tulle en Corrèze à 45 minutes de route.

« Premiers séjours de vacances… »

Nos visites de structures d’accueil et d’hébergement de groupe nous conduisent à abandonner l’idée de modifier la grange en gîte de groupe. La grange sera utile à l’activité agricole. Nous commencerons les centres de vacances avec un hébergement sous tentes. En 1996, 97 et 98, nous organisons nos premiers séjours de vacances dans des campings, en organisant les couchages et certaines activités sous tentes.

Le projet s’étoffe aussi en nouvelles activités proposées aux enfants. Nous travaillons un été avec un animateur généraliste qui se passionne pour le théâtre.  Sympathisant avec Christophe, nous proposons en 1998, des colonies de vacances « théâtre ».  Nous travaillons d’ailleurs toujours avec Christophe et sa compagnie pour nos séjours « A nous la scène ».

La difficulté rencontrée nous fait prendre conscience de la fragilité d’un projet. Nous en retirons quelques enseignements : il n’est pas possible de tout prévoir. Il faut rester réactifs, accepter de modifier ses plans et continuer à avancer.  Notre investissement se fera petit a petit. Essayer de faire le plus de choses par nous-même.

A suivre…  ( suite de l’article )

« Une formation pour créer une ferme pédagogique a découvrir ici ! »

35 Replies to “Porteurs de projets (1ère partie)”

  1. alain

    Bonjour

    j ai des animaux , chèvres chevaux âne cochon lapins poules oies pintades canards dindes faisans pigeons 3 ha de terrain puise ouvrir au publique ?

    Cordialement

    Alain

  2. Perrot

    Bonjour,

    je n’arrive pas à lire votre article « porteurs de projets » partie 1. J’ai tweeté la page comme demandé, mais cela ne me permet pas d’afficher la suite de l’article. Comment dois-je faire?

    Cordialement,

    Mathilde

  3. Anne-Marie

    Bonjour Florence,
    Nous rencontrons et avons des contacts avec de nombreux porteurs de projet. Pour vous aider dans votre recherche, pouvez-vous nous en dire un peu plus ? Que cherchez-vous ? Un lieu et des personnes ou seulement des personnes pour partager un projet ? Souhaitez-vous rester dans votre région ou pas ? Bref il faut définir le plus possible ce que vous cherchez. N’hésitez pas à nous envoyer un message par mail à : fermedelaribiere.net
    Bonne réflexion dans l’élaboration de votre projet.

  4. Florence

    A la recherche de documents et informations sur la création d’une ferme pédagogique , je suis tombée sur votre site que je trouve particulièrement bien fait et vraiment intéressant .

    Je m’appelle Florence , je suis professeur des écoles depuis 25 ans et je souhaite investir mon professionnalisme et ma motivation dans un nouveau secteur professionnel comme celle d’une ferme-jardin pédagogique .

    Mon expérience au service de l’éducation nationale m’a permis de bien connaître le monde de l’enfance et de la pédagogie et je désirerai aujourd’hui transposer mes compétences dans un nouveau domaine d’activité, faire de mes passions un autre métier ,dans lequel je pourrai exprimer autrement ma créativité et mon dynamisme .

    Je suis naturellement passionnée par la nature , le contact avec les animaux , la transmission des savoirs . Je suis aussi résolument tournée vers les actions qui valorisent le développement durable et la culture écocitoyenne .

    J’ai donc aussitôt pensé que vous aviez peut-être des contacts avec une association ou des personnes susceptibles de s’engager dans ce type de ferme-jardin pédagogique , ou qui chercheraient un personne de mon profil ,car seule dans cette aventure , n’étant pas agricultrice ,ce projet me paraît difficile au point de vue financier surtout !

    Merci d’avance .

    Bonne continuation .

    Florence du LOT ( 46)

  5. catherine

    Bonjour, le 24 octobre 2013

    Je voudrais créer une ferme pédagogique, je travaille actuellement dans l’enseignement comme professeur d’ éducation physique .J’ai passé la plus grande partie de mon enfance à la ferme et j’aimerais pouvoir participer à une de vos formations afin de juger si mon projet tiens la route .

    Merci d’avance

    Bien à vous

    catherine

  6. Anne-Marie

    Un stage comme le nôtre, il n’y en a pas d’autre. Les stagiaires viennent chez nous, de toute la France. Pour le prochain stage on aura même des japonaises…

  7. Joséphine

    Bonjour

    J’ai comme projet de créer une ferme pédagogique avec vente directe a la ferme ; Votre formation m’intéresse mais j’habite en Bretagne ( nord finistère ) et j’aurai voulu savoir s’il existait des formations comme la votre dans ma région ?

    Merci d’avance

    Cordialement

    Joséphine

  8. Anne-Marie

    Bonjour,
    Votre projet familial est tout à fait possible. Pour donner des « conseils », c’est difficile sans précision. Vous avez un terrain, un lieu ? Vous êtes à proximité d’une grande ville? Vous souhaitez développer quel type d’accueils? Notre stage de formation, qui peut être suivi par un de vos parents ou vous-même, est conçu pour vous aider à répondre à ces questions et bien d’autres…
    Bonne continuation dans votre éléboration de projet.

  9. Céline

    Bonjour ,

    J’ai 17 ans je passe l’année prochaine mon bac ES , ma maman est assistante familial depuis 5 ans et mon père travail dans un CAT . Nous habitons dans le nord et souhaitons créer un projet du même style que vous . Ce serait une affaire familiale et nous voudrions créer un lieu de vacances pour les enfants en difficultés que pouvez vous nous conseiller ?

  10. Anne-Marie

    On peut créer une ferme pédagogique sans être propriétaire d’une ferme. Il y a plusieurs solutions éventuelles, dont la location de terres et de bâtiments.
    Avoir un revenu suffisant pour rembourser un prêt est réalisable, tout dépend du projet, du lieu, de l’implication…C’est une création d’entreprise qu’il faut envisager comme tel. Des aides à l’installation agricole peuvent être obtenues à tout âge, il y en a moins et ce ne sont pas les mêmes financeurs que pour la dotation aux jeunes agriculteurs.
    Les subventions ne concernent heureusement pas que les jeunes. Toutefois il est préférable que le projet soit réaliste, et réalisable sans subventions.
    Car même si on peut en obtenir, elles ne sont versées que longtemps après les dépenses effectives! Le mieux est donc de ne pas compter sur les subventions pour construire son projet. En obtenir sera un plus ensuite.

  11. jean-françois LEBRET

    Bonjour,
    Si on est ni jeune ni propriétaire a-t-on espoir de créer une ferme pédagogique ?
    Est-il possible de dégager un revenu suffisant pour rembourser par exemple un prêt immobilier ?
    L’âge, bientôt 50 ans, ferme-t-il la porte aux subventions et aides ?
    Merci

  12. pignol catherinr

    bonjour, je suis veuve depuis un an maintenant, ayant perdu mon mari dans un accident de moto. J’ai 54 ans, ai une formation de secrétaire mais ai travaillé pendant 8 ans pour la DDASS en tant qu’assistante familiale agréée. Mon agrément vient d’être renouvelé pour 5 ans. Actuellement, je m’occupe de régler la vente de l’entreprise de transport de mon mari. J’envisage ensuite de changer complètement de domaine et de recommencer à m’occuper d’enfants en difficulté. Mon projet serait, éventuellement, de créer un centre de vacances. Nous possédons une maison en Bretagne (pointe du Finistère sud) et j’aimerais pérenniser le rêve que nous avions construit ensemble, à ma façon, en transformant ce lieu d’habitation en centre d’accueil. Cela me permettra de redonner un sens à ma vie, qui a basculé du jour au lendemain.Cette idée occupe mon esprit depuis un certain temps maintenant. Quelles sont les démarches à effectuer? Où faut-il s’adresser? Merci de vos conseils.

  13. Anne-Marie

    Bonjour,
    Les diplômes nécessaires sont fonction de l’activité mais aussi du statut que vous choisirez. Par exemple, pour un statut agricole avec demande de subvention il faut un diplôme agricole. Mais ce sera aussi le cas si vous reprenez des terres occupées par un agriculteur. Bref de nombreuses situations particulières qui font qu’il n’y a pas une seule réponse…

  14. michaud

    bonjour,

    je voudrais créer une ferme pédagogique, je voulais savoir si pour s’installer il fallait un diplôme particulier ou non, mon but est uniquement de recevoir des scolaires à la journée et des particuliers, merci de vos réponses.

  15. percheron

    Bonjour GP
    En formation coordinatrice de projets culturels (dejeps) je suis très interessé par le travail que tu proposes.
    Actuellement il serait d’abord interessant de faire un diagnostic de territoire (que je pourrai mener en collaboration) afin de proposer plusieurs scénaries et ainsi créer uneSCOP et un projet éducatif commun mais aussi individuel à chaque action du projet
    J’ai une semaine début mars, il serait interessant d’en discuter et de voir les possibilités
    Je fini ma formation en juin et je recherche un travail en lien avec les animaux et les enfants.

    A très vite
    sophie

  16. PROTIN

    Bonjour,
    Je suis agriculteur et moniteur d’ équitation (et ma femme travail sur l’ extérieur) sur une ferme équestre de 26 Ha et pocède un Grand Gîte qui est complet sur les temps de week-end ainsi qu’ un Gîte d’enfant qui est complet(3 semaines en Juillet) également et qui pourrait ce développer sur plus de semaine et plus d’ enfants(colo).
    Je chercherai un porteur de projet moniteur d’ équitation pour développer la partie équestre et possibilité d’autres projet, car pour l’ instant je donne des cours le mercredi seulement et ne cherche pas à en faire plus car entre les Gîtes( l’entretiens des locaux, des extérieurs, des ménages, des méchoui que je propose,de la partie administrative..) et l’ Ecurie (Entretiens des prés, des chevaux,les cours le mercredi et des balades à cheval les samedi , cela commence à faire beaucoup !).
    La première problématique est que la partie équestre tourne juste pour payer les charges et donc cela n’ a pas d’ intéret or mis le fait de faire vivre les assurances,les marchands de matériels,sellerie…et d’ entretenir ma pédagogie !
    La deuxième est que les Gîtes pourraient également profiter à un porteur de projet pour développer des colos ou/et autres !
    La troisième est que je suis convaincu que dans le tourisme ,il n’ y a pas de concurrence dans les projets mais que la complémentarité des compétences permet une synergie augmentant la rentabilité des projets des uns et des autres avec un travail moins éparpillés, donc plus efficace surtout pour assumer les pointes de travail.
    L’ idée serait de créer une SCOP autour de la ferme équestre ou chaque porteur de projet serait salarié de sa propre activité et visant à promouvoir le développement d’une structure commune dynamique.
    Projets possible :Développement des cours d’ équitations orienté sur l’équitation de loisir, le tourisme équestre,la monte américaine( travail sur petit troupeau de mouton existant sur l’ exploitation) le samedi et en semaine.
    Possibilité de développer des chambres d’hôte en roulotte .Proposer des balades en calèche de découverte des Monts du Forez ( en semaine pour des classe découverte, groupe de personne en situation de handicap…)Projet de ferme pédagogique(j’ ai une bonne expérience en élevage ovins et volailles,pouvant aider a l’appui technique…).
    Le critère essentiel étant le désire de vouloir travailler en SCOP et produire de la synergie pour le bien être de chacun. 1 associé = 1 voix.
    Cordialement,
    G. P.

  17. Anne-Marie

    Les diplômes nécessaires sont fonction du projet et de votre situation personnelle. On vous explique tout cela pendant notre formation.

  18. Rafael

    Bonjour Cette formation m interesse Elle parait reéellemnt supoerbe et tres interessente
    J ai toujours eu mes deux passion animaux et enfant …Et cela est un bon metier pour reunir les deux
    Mais comment cela fonctionne t il ?
    Pour faire cette formation des diplome sont il obligatoire ?
    Quel valeur a cette formation ?

    Merci .Salutation

  19. Anne-Marie

    Bonjour,
    Notre prochain stage de formation « créer sa ferme pédagogique » aura lieu du 17 au 21 octobre 2011. Les documents sont en téléchargement…
    A.M Cottineau

  20. percheron sophie

    bonjour, en formation de coordinatrice de projets culturels, je souhaite faire cette formation et avoir un jour ce projet à mon nom.
    En formation à temps plein, quels sont les futurs stages proposés
    Une question concernant les bâtiments : pour trouver ces fermes, vous avez fait les agences et les notaires ?

    merci

    sophie

  21. Sophie

    Bonjour, nous sommes un jeune couple et nous souhaitons nous aussi créer notre ferme pedagogique nous avons l’expérience puisque nous somme tous les deux dans le milieu animalier cependant nous souhaitons changer de département pour avoir de meilleurs conditions d’accueil et le principal souci est financier…
    Auriez vous des témoignages qui racontes le parcours des personnes car je suppose que personne ( ou très peu) dispose de 300 000€ a poser sur la table…
    Nous envisageons de continuer a travailler tout en exerçant l’activité ferme PEDAGO et de prendre des jours de congés selon les réservations mais un moment donne si il y a trop de réservations nous allons rencontrer un problème

  22. Laura

    Bonjour,
    Je suis étudiante en formation de moniteur éducateur avant cette formation mon souhait était de monter un gîte d’enfants sur structure équestre à présent je me tourne vers la ferme pédagogique j’aimerais savoir qu’elle diplôme est recommander pour ouvrir une telle structure.

    Je vous remercie.
    Laura.

  23. Morel

    Bonjour,

    j’aimerais savoir si vous allez refaire un week-end de formation pour les bases ? Et à quel tarif ?

    Je vous remercie.
    Cordialement,
    Sylvana.

  24. sandrine

    Bonjour,

    Nous organisons une formation du 28 mars au 1er avril 2011 pour essayer de répondre à cette vaste question et vous aider dans le cheminement de la création d’une ferme pédagogique.

    Sincèrement
    Sandrine JEAUFFROY

  25. sandrine

    Bonjour,

    une autre formation sera organisée en fin 2011. Les dates n’ont pour l’instant pas été fixées.

    Sincèrement
    Sandrine JEAUFFROY

  26. Paule Montmartin

    Bonjour,

    Nous souhaiterions savoir si vous allez organiser d’autres stages de formation (creation de ferme pedagogique) après celui du 28 mars? Ma soeur et moi souhaitons creer une ferme mais les dates ne nous conviennent pas.
    Merci beaucoup.

    Paule et Julie

  27. Eric Post author

    Bonjour
    merci pour votre commentaire.
    Pour le locataire, vérifier que lors de la vente, les terres seront bien libérées. peut-être mettre une clause suspensive à la vente dans le compromis de vente.. Dans tous les cas , voir avec le notaire et avoir une garantie écrite du vendeur et peut-être du loueur que les terres seront libres après la vente. Ne vous engagez pas sans un conseil juridique sur la situation. Nous avons mis deux ans et demi, à récupérer nos terres. Pour cela, deux procédures au tribunal, un an de formation pour Anne-Marie et beaucoup de stress.
    Bon courage
    Eric

  28. Fred

    Bonjour, je suis sur le point d’acheter une ferme afin de développer des activités pédagogiques, mais voilà votre commentaire suivant : »Les terrains et la grange ne sont pas libres d’occupation. Un locataire les utilise sans bail écrit mais, en vertu du code rural, en toute légalité. » m’alarme un peu ; un agriculteur loue actuellement le champs pour ses vaches sans aucun bail écrit. Quels conseils pourriez vous donner à tous ceux qui se retrouvent dans ce cas de figure ?
    Merci
    PS : bravo pour votre belle aventure, elle nous motive.

  29. BERTHET Marion

    Bonjour,

    Merci d’avoir répondu à mes question.

    Votre formation débutant au mois d’octobre pourriez vous dans un premier temps me dire auprès de quels organismes je dois me rapprocher pour savoir s’il est possible d’obtenir des subventions pour un tel projet et à qui je dois m’adresser pour avoir des premiers contacts qui seraient susceptible d’être intéressés par mon projet et qui souhaiteraient créer un partenariat avec moi si mon projet aboutit.

    Merci d’avance pour votre aide et j’attends avec impatience le formulaire d’inscription à votre formation.

    Cordialement,
    Melle BERTHET Marion

  30. Anne-Marie

    Bonjour,
    La formation que l’on veut mettre en place s’adresse à des personnes comme vous qui sont au début de la démarche de projet.
    Nous avons prévu 3 jours répartis comme suit, 13 au 15 octobre 2010.

    Créer sa ferme pédagogique
    J1 :
    Présentation et visite du lieu
    Présentation du stage
    Le foncier
    Les différents publics

    J2
    Les statuts, sociaux, fiscaux
    La gestion, la comptabilité

    J3
    La réglementation
    Projet pédagogique
    Cas concret
    On mets en ligne prochainement un formulaire pour inscription à cette formation.

  31. BERTHET Marion

    Bonjour,

    je serais très interessée par une telle formation.
    En effet je viens d’être diplomée d’un master 2 en Gestion de Patrimoine cependant je m’aperçoie que cette voie ne m’interesse pas vraiment. De plus j’ai rencontré il y a un peu plus de un an maintenant mon ami qui est exploitant agricole a cérilly dans l’allier. Donc il n’y a pas vraiment de débouchés pour une conseillère en gestion de patrimoine dans le secteur de cérilly!! J’ai donc décidé de changer de voie et j’aimerai beaucoup créer une ferme pédagogique.
    Cependant avant de me lancer je souhaiterais savoir la démarche à suivre, savoir si mon projet est porteur, savoir à qui je dois m’adresser pour avoir des partenariats avec des écoles ou des associations et savoir s’il existe des subventions pour un tel projet car je suis jeune (24 ans) et je ne dispose pas vraiment d’apport financier.

    Merci d’avance pour les réponses que vous pourrez m’apporter

    Cordialement,
    Melle BERTHET Marion

  32. Anne-Marie

    Nous sommes entrain de finaliser le contenu pour une formation en octobre, probablement le WE des 15 et 16 octobre.
    Pour votre part, quelle serait la meilleure période, en WE ou en semaine? Nous pensons proposer 2 jours et ensuite un approfondissement avant le printemps 2011.
    Le but de la formation d’octobre serait de vous donner les bases pour monter votre projet.
    Faire le point des diverses formes d’installation, des contraintes, des atouts, de ce type de création.
    N’hésitez pas à nous faire part de vos souhaits et besoins.
    Cordialement
    Anne-Marie

  33. Heimburger

    Bonjour,

    Je serais très intéressé par une formation « création d’une ferme pédagogique ». Pourriez vous m’en dire un peu plus s’il vous plaît?

    Vous remerciant,
    Melle HEIMBURGER Corinne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.