Portraits de nos vaches

Sur la ferme, en ce moment, se trouvent 5 bovins : une vache, deux génisses, un veau castré et un taurillon. Nous allons vous les présenter.

Commençons par notre vache.

Ipomée

Ipomée

Ipomée

Ipomée a 6 ans. Elle est née en janvier 2013 sur une petite ferme proche. Arrivée chez nous en mai 2017, elle attendait un veau pour la fin du mois.

Ipomée est une Jersiaise, une race laitière dont le lait est le plus riche de toutes les races bovines. Elle est considéré comme la meilleure des beurrières.

A la ferme, avec son lait qu’elle nous donne généreusement, nous faisons du fromage, du yaourt et du beurre pour notre consommation personnelle.

Et surtout, c’est une excellente vache pédagogique. Que ce soit par une classe de maternelle, un groupe de familles, elle se laisse traire avec une patience remarquable sans bouger ni même donner de coup de queue.

Mais continuons notre revue de nos bovins par notre Normande.

Meuringue

Meuringue, génisse normande.

Elle est née le 15 aout 2016 dans le calvados. C’est donc une vraie normande. Elle avait 15 jours à son arrivée sur la ferme. N’ayant jamais vêlé, ce n’est pas encore une vache mais une génisse. Elle devrait avoir un premier veau en juin 2019. L’inséminateur est passé en octobre.

Plus grande qu’Ipomée de 15 cm environ, elle apporte une belle touche de couleur dans nos prés. La normande est considérée comme une race mixte, dotée à la fois d’une bonne production laitière et d’aptitudes bouchères.

Nous gardons nos veaux pour les élever sur la ferme. Ainsi nous pouvons vous présenter une autre génissse, née à la Ribière de Bord.

Nana

Génisse Jersiaise, née à la ferme.

Génisse Jersiaise, née à la ferme.

Fille d’Ipomée, elle est fin mai 2017 à la ferme. C’est aussi une belle jersiaise avec un mufle et le tour des yeux blancs. C’est encore une génisse, étant trop jeune pour avoir eu un veau. Elle attendra encore presque un an avant de devenir une vache.

Nous avions fait une vidéo de sa naissance .

En 2018, nana à eu un demi-frère : Oscar.

Oscar

Oscar, veau croisé de 6 mois né à la ferme.

 Fils d’ipomée , son père était un taureau highland que nous avons eu quelque temps sur la ferme. Oscar est donc de race croisé highland-jersaise.

Il a été castré en décembre 2018 afin qu’il ne puisse saillir ni sa mère Ipomée ni sa soeur Nana. Adulte, il sera donc un bœuf et non un taureau. Nous le garderons trois ans sur la ferme. Il tète encore sa mère. Nous le séparons donc le soir pour traire le lendemain matin.

Notre dernier arrivé sur la ferme : Origan.

Origan

Taurillon Limousin de 12 mois

Pur limousin, Origan nous arrive d’une ferme bio à quelques kilomètres de chez nous. Nous voulions avoir un mâle d’un autre troupeau pour assurer la reproduction pendant l’année qui vient.  Il a un an, est très doux et calme. Il se laisse caresser dans le pré sans soucis.

Origan est un taurillon, un jeune bovin mâle non castré.

Voila, le portrait de nos vaches en ce début 2019 est fini. Mais rien n’est figé car déjà des naissances s’annoncent.

Restez à l’écoute !

Suivez nous sur facebook .

 

La naissance de Nana

Une petite vidéo qui commence à dater un peu de la naissance de Nana, la première génisse d’Ipomée, née à la ferme.

Le vêlage s’était super bien passé et de façon rapide.

Une famille en séjour chez nous a pu profiter entièrement de ce moment exceptionnel.

Eco-paturage à la ferme

La première tonte de l’année devant les chalets d’hébergement est effectuée par nos moutons. Gain de temps, pas de bruits, pas d’odeurs d’échappement , pas de consommation de produits pétroliers et de l’engrais sur la pelouse en début de saison, il n’y a que des avantages.

Eco-paturage à la ferme

Eco-paturage à la ferme

eco-paturage devant les bâtiments d'hébergement

eco-paturage devant les bâtiments d’hébergement

Ensuite, je ressortirai ma tondeuse tractée par Titane.

tondeuse tractée

Mon objectif est de ne pas utiliser de tondeuse à gazon à essence, cette année. Un pas de plus vers l’autonomie et l’écologie.

Et vous, quel est votre objectif écologique de l’année ?

Vous pouvez nous suivre sur facebook.

Michka, une nouvelle pensionnaire

Image

Aujourd’hui, une nouvelle pensionnaire nous a rejoint. Une toute petite chienne de 3 mois, croisée Labrador et Griffon, nommée Michka. Nous étions depuis plus de 6 mois sans chien à la ferme. Lina, qui a partagé pendant 8 années notre vie, est morte de maladie en fin d’année dernière. Après plusieurs mois sans compagnon canin, nous éprouvions le besoin d’en accueillir un nouveau.

Donc pour la 4ème fois en 30 ans, nous sommes allés au refuge de la SPA de la Haute-Vienne. C’est, à chaque fois, un moment ambiguë entre le plaisir de l’adoption et tristesse de laisser tous ces chiens derrière soi au refuge.

Nous n’avons pas forcément choisi la facilité. Mais il faut dire que les critères de choix étaient serrés : une femelle si possible, qui cohabite bien avec tous nos animaux ( chats, poules, oies, âne, mouton, vaches…), gentille avec les humains et en particulier les enfants qui peuvent être parfois… collants. Si pour la plupart des chiens du refuge, la cohabitation avec les humains ne pose pas de problème, les relations avec les animaux sont plus incertaines. Nous avons donc suivi le conseil que nous donnons à nos stagiaires pour le choix de leur animaux : prendre des jeunes et les éduquer.

Nous sommes donc revenus avec un chiot tout mimi qu’il va falloir éduquer. Les enfants qui vont venir nous voir cette année, vont certainement nous y aider !

 

nouvelles nées

Bianca, notre jeune chèvre blanche a mis bas ce WE et elle n’a pas 1 ni 2 chevreaux mais 3 chevrettes pour sa première portée… Deux des chevrettes sont très petites, moins de 500g mais elles vont bien tout de même. Elles sont nées dehors mais vu la météo nous les avons mises à l’abri. Toute la petite famille va bien.AMC_9321

Chevrette 2015

Une chevrette est née à la ferme, il y a quelques jours.

Il s’agit de la première naissance pour 2015.

C’est la première fois que sa mère, Otine, a une chevrette en bonne santé. Les deux années précédentes, les mises bas s’étaient toujours mal passées.

Nous allons bientôt pouvoir recommencer à traire et à faire du fromage.

Une petite chevrette est née début 2015.

Les accueils reprennent mi mars en 2015.

Une vue des cochons

image

Les cochons lors du repas

Le moment du repas est toujours intense avec les cochons.

Les petits animaux de notre ferme

Le cheptel s’agrandit… Les poussins nés à l’automne ont grandi et ne sont plus dans la poussinière, ce sont des petits nègres-soie.

La semaine dernière nous avons aussi adopté 5 poulettes croisées nègre-soie. Il y en a 3 blanches, une noire et une rousse.

Le coq fait le beau dans la basse-cour.

Notre lapine a eu 5 petits le 1er janvier. Ils sont tous noirs alors que c’est une « blonde »… Elle vous salue.

Nos animaux vont bien, l’hiver n’est pas très rigoureux pour l’instant.

Naissances

Pour bien commencer l’année, une de nos lapines a eu 4 petits le 1er janvier. Ceci est-il lié à la douceur inhabituelle que nous constatons actuellement ?

Ce matin les petits « émergent » peu à peu du nid douillet.

En fait ils sont cinq! Maintenant qu’ils sortent du nid, nous avons pu les compter. Il faut dire que tous ensemble et tous noirs, difficile d’être sûr du nombre.

Lapereaux

 

Un Highland Cattle et un Nègre-Soie arrivent à la ferme.

Deux nouveaux arrivants viennent de rejoindre la ferme cette semaine.

Un Highland Cattle et un Nègre-Soie ..

Notre jeune taureau Highland Cattle

Hérisson, hé oui c’est son nom !, vient d’arriver dans notre petit troupeau.

C’est un jeune tourillon highland Cattle de 15 mois qui arrive de l’élevage d’un voisin à Saint-Anne-Saint Priest.

La race Highland Cattle est originaire d’Ecosse, de la région des highlands.

A 15 mois, il est beaucoup plus petit que notre croisé Jersiais-Limousin-Normand, agé de 11 mois.

Croisé Jersiais-limousin et Highland Cattle

Croisé Jersiais-limousin et Highland Cattle

Il est encore sauvage et ne se laisse pas approcher. Toutefois, il commence à suivre les autres vaches pour entrer dans l’étable. Dès que nous aurons quelques jours sans accueil, nous pourrons consacrer du temps pour l’amadouer.

Nous avons aussi un nouveau coq. C’est un cadeau fort sympathique de familles bordelaises venues en séjour chez nous la semaine dernière.

Il s’appelle Forest ! c’est un coq de race « nègre-soie« .

Jeune coq "nègre-soie".

Jeune coq « nègre-soie ».

C’est le deuxième coq de cette belle race que l’on nous offre.  Ce sont des volailles très élégantes, caractérisées par des plumes très fines, soyeuses y compris sur les pattes. Elles ont un doigt supplémentaire par rapport aux autres poules. Réputées pour être d’excellentes couveuses, il ne nous manque plus que d’avoir une poule pour le savoir.

A propos de poules, nous avons eu 8 naissances de poussins la semaine dernière, grâce à notre couveuse.

Nous avions mis 12 œufs à couver. 9 ont éclos et 8 sont vivants.

Poussins dans la couveuse

Poussins dans la couveuse

Ils sont maintenant, pour plusieurs semaines, dans notre poussinière.

Poussins juste nés.

Dans la poussinière.

A bientôt, d’autres naissances sont annoncées.

 

Naissances de lapereaux à la ferme

Naissance de petits lapereaux. Le printemps, c’est un moment important pour la reproduction. Début mars une de nos lapines a eu des petits. Ils étaient bien cachés dans le nid depuis leur naissance. Il y a 3 jours on a enfin pu les voir…

les lapereaux pointent leur nez hors du nid

les lapereaux pointent leur nez hors du nid

Naissances des lapereaux

Aujourd’hui les premiers bonds hors du nid.

Le plus aventureux du groupe, est de la même couleur que sa mère. Le père lapin est noir et blanc, variété « papillon »

Le premier lapereau qui ose sortir du nid

Pour les personnes venues en séjour récemment, il y a aussi des petits lapins de l’autre mère lapine, nés il y a 4 jours, donc pas visibles…

Notre chevrette , Otine quant à elle n’a toujours pas mis bas. On vous mets des infos et photos dès que les chevreaux seront nés.  L’autre chevrette, Blanchette elle ausi va en avoir. Les petits attendent la chaleur pour sortir. Le printemps arrive, on l’espère !

Retrouvez nous sur facebook !

 

Les deux cochons 2013 sont arrivés

Chaque année nous engraissons un ou deux cochons.

Nous sommes allés chercher ceux de cette année dans la semaine et nous les avons installé dans leur nouveau domaine. Nous les élevons en plein air afin de les laisser courir et se dépenser.

Deux petits cochons..

Deux petits cochons arrivent à la ferme.

L’arrivée des cochons a été un peu mouvementée.

Visiblement peu habitués à se retrouver en extérieur, ils ont franchit les clôtures et filets électriques et, apeurés, se sont retrouvés en liberté sur la ferme. Non seulement, il nous a fallu les rattraper,  mais nous avons du installer un espace provisoire avec des claies en tubes pour les familiariser à leur nouveau domicile et les dresser à la clôture électrique.

Nous pensons les garder une semaine dans cet espace réduit pour ensuite leur donner accès à l’ensemble de leur parc..

Deux petits cochons..

Deux petits cochons arrivent à la ferme.

 

Outre l’intérêt pédagogique d’avoir des cochons sur la ferme, nous les utilisons de plus en plus pour retourner la terre que nous pourrons mettre en culture par la suite. Ainsi, cette année, nous avons prévu de planter les pommes de terre dans un espace qui a accueilli les cochons l’an passé. J’ai juste travaillé la terre pour la décompacter en surface à la Grelinette ( une fourche à 2 manches)  et ensuite je l’ai recouverte d’une bonne couche de paille.

Comme cela, plus de labour ou de passages de tracteur qui tasse la terre. Les animaux sont pleinement des auxiliaires de notre travail.

Pédagogiquement, la présence de cochons sur la ferme est très intéressant. Ce sont des animaux attachants, intelligents, joueurs qui sont peu connus maintenant par nos hôtes.  L’élevage en plein-air interpelle les visiteurs sur les conditions d’élevage en batterie et permet des échanges sur le bien-être animal, sur l’agriculture industrielle, sur la nourriture..

Les petits cochons sont arrivés à la ferme

Les petits cochons sont arrivés à la ferme

Ah, j’oubliais ! Je ne vous les ai pas encore présenté. Alors il y a Jérome  et Gérard, les deux Géjé ! Allez savoir pourquoi ?

Retrouver nous sur facebook .

 

Manger comme un cochon …

prend ici tout son sens..

Bon appétit !

Le repas du cochon

Nos petits amis sous la neige

Bonjour,

L’hiver est arrivé avec beaucoup de retard.

Les animaux sont nourris à l’étable matin et soir..

Dans le jardin, les mésanges et rouge-gorges font des allers-retours incessants à la mangeoire..

Une petite vidéo pour vous faire partager toute cette animation..

A bientôt.


A la Mangeoire par Paysan_87

animaux de la ferme

Les animaux de la ferme sont très nombreux. Bien sûr, il y a ceux que l’on voit facilement: vaches, chevaux, âne, chèvres, cochons, poules canards, oies, lapins, chien et chats…. Mais il y a aussi tous les petits, voire très petits qui vivent dans la prairie ou au jardin.
Nous avons déjà publié des photos de nos animaux domestiques. Je vous propose cette fois quelques images de ceux qui vivent à La Ribière de Bord sans qu’on les voit.
Les papillons : comme la Mélitée du plantain
[simage=515,160,n,left,] le moro-sphynx qui butine sans jamais se poser, d’où la difficulté de le photographier !
[simage=514,160,n,right,] le Flambé qui aime la lavande…
[simage=517,320,n,center,]

les araignées, belles acrobates
[simage=507,320,n,center,] [simage=508,320,n,center,] [simage=509,320,n,center,] et leur toile à l’aube
[simage=516,320,n,center,] Et de nombreuses « petites bêtes »…
[simage=506,160,n,left,] [simage=513,160,n,right,] [simage=510,320,n,center,] cicadelle, larve de punaise, etc…
[simage=512,320,n,center,]