Illumination de noël

Bonjour,

Bientôt les fêtes de Noël et de fin d’année, les réunions de familles, la joie des enfants… et une surconsommation électrique due à toutes ces illuminations qui polluent notre environnement.
Chaque année, nous assistons à une course en avant pour la maison la plus « décorée », la plus illuminée.

Un article du journal local m’a incité à écrire ce billet d’humeur. Il y était annoncé que cette année encore notre petite commune limousine, endormie au milieu de ces forêts et vallons, organisait un concours de la plus belle maison illuminée. Un appel à polluer visuellement favorisant l’installation de nouvelles centrales nucléaires, en faisant fonctionner au maximum nos centrales thermiques.
Il est reconnu que faire des gestes simples d’économie d’électricité, nous ferait collectivement économiser une centrale nucléaire actuelle sans modifier notre style de vie.
Une commune ne devrait-elle pas montrer l’exemple et ne pas encourager à cette surconsommation inutile ?

Sur le site du RIAC29, j’ai trouvé une lettre argumentée pour demander aux municipalités de ne pas organiser de concours d’illumination au nom de la lutte contre les causes du changement climatique. Nous pouvons nous en inspirer pour adresser en tant que citoyen un courrier à notre maire.

Extrait de la campagne contre la pollution lumineuse de Agir pour l’environnement, l’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturne, le Réseau action climat et Sortir du nucléaire.

« Et la lumière fut…

La multiplication des illuminations de Noël, à l’approche des fêtes de fin d’année, entraine chaque année un gaspillage énergétique considérable. Ce scintillement embrase nos villes et campagnes à tel point que cette course au chatoiement généralisé réussit le tour de force d’éteindre la nuit ! Chaque année, nous assistons donc à une explosion de lumières artificielles dont les conséquences climatiques et énergétiques sont incontestables. Par mimétisme ou concurrence, le recours à ces illuminations intervient de plus en plus tôt dans l’année, éclairant les zones et rues commerciales dès les premiers jours de novembre ! Pire, certaines illuminations restent allumées 24h/24h, sept jours sur sept, quatre mois durant !!

Cette campagne de mobilisation citoyenne ne préconise pas l’arrêt des festivités en période de Noël mais postule que cet excès revêt un caractère symptomatique d’une société de surabondance et de gaspillage. Ces illuminations sont aux décorations de Noël ce que les 4×4 sont à l’automobile, une façon de briller en société mais qui débouche sur une éclipse partielle de notre lucidité écologique. Une fois encore, nous ne pouvons que constater la césure existante entre les grands discours sur le civisme écologique et une réalité moins radieuse… »

Pour en savoir plus :

Agir pour l’environnement

Sortir du nucléaire

Economie d’énergie (greenpeace)

Un guide pratique réalisé par la fédération Rhône-Alpes de protection de la nature ave le concours de l’ADEME

A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.