Parasites

Bonjour,

Hier nous avons déparasité tous nos animaux.
Deux fois par an, au printemps et à l’automne, nous vermifugeons les herbivores pour combattre les parasites intestinaux, en particulier.

Si c’est facile avec les chèvres, les poneys et les ânes, Florette, notre jersiaise et Nalezan, le cheval sont plus difficiles à traiter.

Il ne reste plus que salsa, notre vache normande à traiter.
Comme elle nous donne du lait tous les jours, nous ne pouvions pas utiliser le même produit que pour les autres ruminants. Nous le ferons demain avec un produit qui est compatible avec la lactation et qui ne nécessite aucun jour d’attente.


Le vétérinaire est venu aujourd’hui pour faire une échographie à Salsa. Nous pensions qu’elle attentait un veau or samedi dernier elle était en chaleur ! Résultat : pas de veau. Dur, dur car après Florette, l’insémination n’a pas non plus réussi sur Salsa. Donc pour l’instant, pas de veau de prévu pour 2009 et donc pas de lait…

Nous avons aussi perdu une chevrette suite à des diarrhées.

L’automne commence mal !

Bonne journée et à bientôt

3 Replies to “Parasites”

  1. Barcelo thomas

    C’est normal qu’elle est la diarrhée il faut les vermifuger ou elle a mangé de l’herbe trop humide .

  2. Eric et Anne-Marie

    Bonjour Jean Christophe,

    Dans la nature, les animaux sauvages ont une vie beaucoup plus courte que leurs équivalents domestiques.
    Souvent ils ne vivent pas plus qu’une ou deux saisons de reproduction.
    Leur « rôle » est de contribuer à la survie de l’espèce.
    Ils sont aussi souvent porteurs de parasites de toutes espèces qu’ils combattent plus ou moins bien avec des plantes.

    Un animal, comme un cheval peut aussi mourir à causes des parasites.
    Ce sont des animaux aux intestins fragiles.

    Nous utilisons uniquement des produits autorisés en agriculture biologique.

    Bonne journée

  3. JC de Maisonneuve

    Salut Eric et Anne-Marie,

    La question que je me pose est « pourquoi introduire un agent extérieur à la nature ? ». Les animaux qui vivent hors du contact de l’homme sont-ils naturellement parasités et ont-ils un taux de mortalité plus important que les animaux domestiqués ?

    Je comprends que perdre une chèvre est un événement majeur, ce que je ne comprends pas c’est qu’il faille traiter tous les animaux. Mais je ne suis pas du tout éleveur, je cherche juste à comprendre. Qu’on ne me prenne pas pour un ayatola de l’écologie.

    Bonne continuation,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.