Se déplacer au Burkina Faso

En ville
Se déplacer au Burkina est assez simple en ville. A Ouaga, ou Bobo on peut utiliser les taxis. Les taxis « officiels » sont verts. Pour devenir taxi-man il suffit d’avoir une voiture a disposition et circuler dans la ville. Les « blancs »( les occidentaux) sont repérés par les taxis qui nous klaxonnent pour nous offrir de nous transporter… Le prix de la course est par personne et on peut se retrouver 4 sur une banquette arrière de Renault 12 par exemple. Si la place près du chauffeur est libre, mieux vaut la prendre! Le taxi prend en charge les bagages mais aussi les vélos. On a voyagé avec deux femmes allant au marché avec leur vélo (2 vélos dans le coffre). Le prix de la course doit être négocié avant de monter. Certains nous proposent des prix très hauts. Il faut se renseigner auprès des autochtones, avant. Il existe des réseaux de bus, en ville, mais les horaires sont « africains ». La ville de Ouaga est très étendue (extension horizontale: peu d’immeubles ou d’étages) aussi les ouagalais ont besoin d’utiliser les taxis.
Un taxi-man qui n’a pas de véhicule nous explique. Il fait le travail et doit donner au propriétaire de la voiture 8000 CFA par jour, quelque soit la recette! Il paie le carburant qui est au même prix qu’en France. (700 CFA/litre)
[simage=198,320,y,center] Pour changer de région
De nombreuses compagnies de transport voyageurs et marchandises existent.
Les plus sérieuses proposent un siège confortable par personne et chargent les marchandises ou bagages correctement.C’est le cas de Rakieta ou TCV par exemple. D’autres sont plus « aléatoires ».
[simage=209,320,y,center] Les voyageurs, bagages et marchandises s’entassent en chargements improbables et hasardeux, dans des véhicules dont l’état est douteux voire « gaté ».
Les accidents sont réguliers. Il n’y a pas de réseau ferré pour voyager. Les Bus « grandes lignes » desservent les villes sur les grands axes,(avec goudron) le plus souvent partant de OUAGA.

Pour aller dans la brousse, joindre les villages loin du goudron

Si le village que l’on veut visiter est loin d’un grand axe, la location d’un véhicule 4X4 ou d’un « 2 roues » s’impose. Les locations de voiture, 4X4 ou pas, se font avec chauffeur, et ont un coût élevé. Il y a des taxi-brousse (choisir celui dans lequel on monte…)
[simage=232,320,y,center]

La location d’un petit scooter ou petite moto pour se déplacer est le moins cher. C’est pratique sur les pistes de latérite et très convivial. Tout le monde nous salue, nous nous arrêtons fréquemment pour parler, demander le chemin. Le « 2 roues » est une option facile pour 2 personnes. A trois sur le même engin, c’est plus fun!
[simage=435,320,y,center] Pour aller chez les paysans, nous leur téléphonons et ils viennent à notre rencontre en scooter ou mobylette, pour les derniers kms.
De toute façon, « il n’y a pas de problème »!!!

Anne-Marie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.