Une immersion en tracteur ?

Je vous propose une vidéo en immersion en tracteur de la ferme sur un court trajet entre la prairie et le potager.

Le tracteur est attelé à la remorque et porte une tonne à eau nécessaire à l’arrosage en ces temps de sécheresse.

Le tracteur est peu utilisé sur notre petite surface. Il sert en particulier lors des foins, du labour et des semis et pour la tonne à eau.

Personnellement, je ne suis pas super fan du tracteur. Il fait du bruit, sent mauvais et casse le dos lors des longues séances de travail.

Pour les connaisseurs, il s’agit d’un vieux Massey Ferguson 245 de 1975 à 3 cylindres diesel de 45 cv. Il est bien adapté à notre ferme. Petit et maniable, il passe partout, tourne sur place.

 

 

 

nouvelles nées

Bianca, notre jeune chèvre blanche a mis bas ce WE et elle n’a pas 1 ni 2 chevreaux mais 3 chevrettes pour sa première portée… Deux des chevrettes sont très petites, moins de 500g mais elles vont bien tout de même. Elles sont nées dehors mais vu la météo nous les avons mises à l’abri. Toute la petite famille va bien.AMC_9321

Foin 2015

C’est parti pour les foins 2015. Toujours un moment important pour la vie de notre ferme. Il s’agit de récolter la nourriture des mois d’hiver pour nos animaux, du moins les herbivores ( vaches, chèvres, âne ).

La saison 2015 des foins est commencée.

La saison 2015 des foins est commencée.

Cette année est particulière car c’est la dernière fois que nous faisons les foins pour la ferme de la Ribière. L’an prochain, en 2016, ce sera pour le compte de la ferme de Pierre (  voir Pierre et ses agneaux sur Facebook ) que nous ferons les foins. En effet de grands changements s’annoncent en 2016 pour nous. Nous arrêtons notre activité agricole mais pas l’activité d’accueil. Nous mettons à disposition de Pierre l’ensemble de nos terres agricoles. En effet, début 2016, il s’installe sur 22 hectares à Saint Anne Saint Priest pour élever des brebis et vendre des agneaux. Avec nos terres, il disposera de 29 hectares au total et pourra être un petit troupeau de 30 brebis à la Ribière de Bord.

Quand à nous, nous continuerons à organiser les formations pour les porteurs de projet désireux de créer une ferme pédagogique, les accueil de groupe et de familles en gestion libre avec une participation possible aux soins de nos animaux le matin. Dès que notre bâtiment de restauration/cuisine sera terminé, nous pourrons aussi accueillir des groupes en gestions libre voulant organiser une petite fête, une cousinade. Nos 22 couchages en 6 chambres avec sanitaires complets, nos trois salles, notre bloc sanitaire pour les courageux qui voudraient camper seront à leur disposition le temps d’un weekend, d’une courte semaine.

Diminuer notre activité sur la ferme va aussi nous permettre de mener de nouveaux projets dont nous vous ferons part rapidement.

 

 

Formation  » Labour en Traction Animale »

Je vous propose une petite immersion dans un savoir ancien, une culture qui a globalement disparue. Heureusement, certains jeunes s’attachent à retrouver, à réapprendre des anciens, des gestes, des techniques qui ont nourri l’humanité pendant des siècles. En fait, des gestes que pratiquent encore les 8/10eme des paysans du monde.

Des techniques certes mais aussi un savoir-être, un rapport à l’animal fait de respect et collaboration..

Ce n’est pas un sujet passéiste, ni nostalgique mais résolument moderne. De nombreux jeunes travaillent sur leurs fermes, principalement en maraîchage, avec des ânes, des chevaux ou des mulets. Économiquement, c’est plus rentable que les outils motorisés pour certains travaux.

Les photos ont été réalisées pendant une formation de paysans qui souhaitent développer la traction animale. Formation organisée par la fédération régionale des CIVAM du limousin et avec Thomas Duguy comme formateur.

 

J’ai choisi de traiter les photos en  Noir et Blanc. Ce choix s’est en fait imposé à la prise de vue : la météo pluvieuse, les robes des mulets, le sujet qui nous plonge dans nos racines.

 

Nettoyage d’automne

Petit nettoyage de la haie à l’entrée de la ferme. Il était temps! Nous avions des difficultés à accéder à la cour.

Nettoyage des haies à la ferme

Nettoyage des haies

Légumes du jour

Nous avions envie de vous faire partager notre récolte du jour. Les tomates mûrissent enfin et, cette année, ne sont pas malades malgré toute l’humidité.

les légumes de la ferme pédagogique

les légumes de la ferme pédagogique

Il n’y a pas que les animaux à la ferme mais aussi des légumes. Nous aimerions d’ailleurs augmenter la taille du jardin et l’agrémenter. La fin des pensions complètes, à partir de l’an prochain pour partie, nous permettra de passer plus de temps au potager.

Et pourquoi pas, développer un jardin comme le jardin des fraternités ouvrières à Mouscron.

 

Un Highland Cattle et un Nègre-Soie arrivent à la ferme.

Deux nouveaux arrivants viennent de rejoindre la ferme cette semaine.

Un Highland Cattle et un Nègre-Soie ..

Notre jeune taureau Highland Cattle

Hérisson, hé oui c’est son nom !, vient d’arriver dans notre petit troupeau.

C’est un jeune tourillon highland Cattle de 15 mois qui arrive de l’élevage d’un voisin à Saint-Anne-Saint Priest.

La race Highland Cattle est originaire d’Ecosse, de la région des highlands.

A 15 mois, il est beaucoup plus petit que notre croisé Jersiais-Limousin-Normand, agé de 11 mois.

Croisé Jersiais-limousin et Highland Cattle

Croisé Jersiais-limousin et Highland Cattle

Il est encore sauvage et ne se laisse pas approcher. Toutefois, il commence à suivre les autres vaches pour entrer dans l’étable. Dès que nous aurons quelques jours sans accueil, nous pourrons consacrer du temps pour l’amadouer.

Nous avons aussi un nouveau coq. C’est un cadeau fort sympathique de familles bordelaises venues en séjour chez nous la semaine dernière.

Il s’appelle Forest ! c’est un coq de race « nègre-soie« .

Jeune coq "nègre-soie".

Jeune coq « nègre-soie ».

C’est le deuxième coq de cette belle race que l’on nous offre.  Ce sont des volailles très élégantes, caractérisées par des plumes très fines, soyeuses y compris sur les pattes. Elles ont un doigt supplémentaire par rapport aux autres poules. Réputées pour être d’excellentes couveuses, il ne nous manque plus que d’avoir une poule pour le savoir.

A propos de poules, nous avons eu 8 naissances de poussins la semaine dernière, grâce à notre couveuse.

Nous avions mis 12 œufs à couver. 9 ont éclos et 8 sont vivants.

Poussins dans la couveuse

Poussins dans la couveuse

Ils sont maintenant, pour plusieurs semaines, dans notre poussinière.

Poussins juste nés.

Dans la poussinière.

A bientôt, d’autres naissances sont annoncées.

 

Les deux cochons 2013 sont arrivés

Chaque année nous engraissons un ou deux cochons.

Nous sommes allés chercher ceux de cette année dans la semaine et nous les avons installé dans leur nouveau domaine. Nous les élevons en plein air afin de les laisser courir et se dépenser.

Deux petits cochons..

Deux petits cochons arrivent à la ferme.

L’arrivée des cochons a été un peu mouvementée.

Visiblement peu habitués à se retrouver en extérieur, ils ont franchit les clôtures et filets électriques et, apeurés, se sont retrouvés en liberté sur la ferme. Non seulement, il nous a fallu les rattraper,  mais nous avons du installer un espace provisoire avec des claies en tubes pour les familiariser à leur nouveau domicile et les dresser à la clôture électrique.

Nous pensons les garder une semaine dans cet espace réduit pour ensuite leur donner accès à l’ensemble de leur parc..

Deux petits cochons..

Deux petits cochons arrivent à la ferme.

 

Outre l’intérêt pédagogique d’avoir des cochons sur la ferme, nous les utilisons de plus en plus pour retourner la terre que nous pourrons mettre en culture par la suite. Ainsi, cette année, nous avons prévu de planter les pommes de terre dans un espace qui a accueilli les cochons l’an passé. J’ai juste travaillé la terre pour la décompacter en surface à la Grelinette ( une fourche à 2 manches)  et ensuite je l’ai recouverte d’une bonne couche de paille.

Comme cela, plus de labour ou de passages de tracteur qui tasse la terre. Les animaux sont pleinement des auxiliaires de notre travail.

Pédagogiquement, la présence de cochons sur la ferme est très intéressant. Ce sont des animaux attachants, intelligents, joueurs qui sont peu connus maintenant par nos hôtes.  L’élevage en plein-air interpelle les visiteurs sur les conditions d’élevage en batterie et permet des échanges sur le bien-être animal, sur l’agriculture industrielle, sur la nourriture..

Les petits cochons sont arrivés à la ferme

Les petits cochons sont arrivés à la ferme

Ah, j’oubliais ! Je ne vous les ai pas encore présenté. Alors il y a Jérome  et Gérard, les deux Géjé ! Allez savoir pourquoi ?

Retrouver nous sur facebook .

 

Fin de saison

C’était la dernière semaine d’accueil sur la ferme pour 2012. Nous n’avons pas alimenté beaucoup le blog cette année. Par manque de temps, l’accueil nous prenant beaucoup de temps mais aussi pour éviter de reparler des mêmes sujet que les année précédentes.

Pourtant, cette année fut riche d’événements et d’actualités : la plus importante étant que notre fils Pierre travaille avec nous depuis le mois de mai. C’est une dynamique importante. Nous devons poursuivre le développement de l’activité aussi bien d’accueil que agricole. Il doit aussi trouver pleinement sa place dans une organisation qui était rodée entre nous deux. Un beau challenge à relever.

 

Il a participé très activement aux travaux de la ferme : Récolte du foin, labour et semis des céréales d’hiver, les soins réguliers aux animaux.. La période qui s’annonce sera plus calme…

A bientôt

 

 

 

Visite de la ferme en photo

Bonjour,

Grâce à deux amis photographes, nous pouvons vous proposez une visite pédagogique de la ferme lors de l’accueil à la ferme de familles en vacances cet été.
Balade en tracteur, soins aux animaux, tri du blé pour la farine du gâteau , une matinée ordinaire à la ferme.

Notre but est d’allier pédagogique et plaisir : plaisir d’apprendre, de faire et découvrir.

 

Merci à Claude LEPRIEUR et Sylvie NORMAND pour les photos.

Vaches Highland

Un voisin élève des vaches de race Highland d’origine écossaise.
C’est une petite race à viande, vaches très rustiques et excellentes débroussailleuses, adaptées aux sols pauvres et humides.
Nous vous proposons une sélection de nos photos au lever du jour, dans un petit coin d’Écosse limousine…

[salbumphotos=17,160,3,n,n,title,center]

Portraits

Bonjour,
Quelques photos des animaux de notre ferme.
N’oubliez pas à revenir régulièrement, nous ajoutons des photographies de temps en temps
[salbumphotos=16,160,3,n,n,title,center]

Des familles à la ferme

Bonjour,

Cette année, pour la première fois en aout, nous accueillons des familles à la ferme.
Venus des lointains horizons (suède) ou en voisins, des parents et leurs enfants profitent de quelques jours de vacances à la ferme.
Séjours en photos :

[sthumbs=299|300|301|302|303|304,160,max,n,center,none]

Les cris de nos animaux domestiques

Quelques cris de nos animaux sur la ferme et autres bruits.

Aujourd’hui en donnant à manger aux animaux, j’ai eu envie de partager les bruits qui nous entourent.  Les cris de nos animaux domestiques nous sont tellement communs et habituels que nous finissons par ne plus les remarquer.

Pourtant, nous sommes immergés dans une ambiance sonore, riche, diversifiée et tellement éloignée du vécu commun de nos compatriotes.

A vos oreilles !

Commençons par les vaches, Filou appelant sa mère Florette :

[sociallocker]

Ecouter ou télécharger : cris des vaches

Salsa, notre vache normande et son veau - cris de nos animaux
Poursuivons cette visite audio par les gardiens de la basse-cour, les oies :

Ecouter ou télécharger : Les oies
Et juste à côté, les cochons :

Ecouter ou télécharger : Les cochons
Vous avez entendu chanter le coq en arrière plan, écoutons le avec ses poules de plus près :

Ecouter ou télécharger : Coqs et poules[/sociallocker] Au fait, connaissez-vous le nom de leurs chants et cris ?

A suivre…

Retrouvez nous sur Facebook.

Charpentiers, maçons ou paysans ?

Marie et Pascal, travaillent très dur depuis près de 3 ans à la restauration complète d’une ferme en haut-limousin.

Dans la région de Bellac, ils restaurent et aménagent des bâtiments datant du 19ième siècle.

maison-chez-marcou-facade

Chez Marcou
Ils sont tour à tour, charpentiers, menuisiers, maçons et bien d’autres choses encore!
En effet de la création des ouvertures avec mise en place de linteaux et encadrements en pierre, à la création de portes ou de cloisons, l’isolation, l’installation d’un chauffage par le sol… rien ne leur semble impossible !
Ils ont choisi des techniques écologiques pour tout.

grange-chez-marcou

La grange et ses panneaux solaires
Des panneaux solaires ont été installés sur le toit de la grange, une chaudière bois et un silo de copeaux, des toilettes sèches, une phyto-épuration pour les eaux usées, du chanvre ou de la laine de bois pour isoler, des enduits et « bétons » à la chaux…
Ils sont entrain de créer un habitat agréable, confortable, particulièrement respectueux de l’environnement.
Leur but : élever des abeilles et accueillir bientôt en chambres d’hôtes des personnes qui viendront partager pour quelques jours une vie proche de la nature dans une ambiance conviviale, en découvrant un patrimoine.

Ils nous ont accueillis chaleureusement, hier dans leur « petit coin de paradis », où Jamin let Lulu les deux ânes vivent depuis plusieurs mois.
jamin et lulu

Bientôt 50 ruches construites par Pascal seront mises en place en 4 ou 5 ruchers sur leurs différentes parcelles, 10ha autour de la maison.

batiments-chez-marcou
Leur projet est formidable, leur courage aussi !!!
Découvrez sur leur blog le chemin déjà parcouru, leur aventure de restauration d’une belle demeure délaissée depuis si longtemps.
http://chezmarcou.blog.free.fr
Bonne visite en attendant l’ouverture à des séjours.
Anne-Marie