Travaux de printemps

Enfin de la chaleur et du soleil. Voici venu le moment de travailler le sol et semer.

Après le labour, il faut semer les céréales de printemps. Cette année, nous avons acquis, pour un prix modique… un semoir qui était depuis bien longtemps au fond d’une grange!
[simage=156,320,y,center] Il est sans doute encore plus ancien que notre tracteur, mais l’essentiel c’est qu’il a permis à Eric de semer une parcelle hier après-midi. Jusque là, soit on empruntait le semoir d’un voisin, mais on a tous besoin de semer au même moment, soit on semait à la main et c’est un peu long.
[simage=161,320,y,center] La mécanisation a tout de même du bon!

Nos ânes au travail

Une nouvelle vidéo de la ferme consacrée aux petits travaux de nos ânes.

Un an de photo à la ferme

Nouvelle année rime souvent avec bilan de l’année écoulée.

Plutôt que des mots et des chiffres, je vous propose un petit montage photo réalisé à partir des photos de la ferme parues sur le blog en 2009. Tout y est, les animaux, les bébés, les accueils, les moissons, le jus de pomme, les foins, la paille, les colos, les bâtiments, le printemps, l’automne, les fruits, les amis, les randonnées …

[simage=587,512,n,center]

Un beau bilan, non ?

Fleurs de printemps

Le soleil et la chaleur de la semaine dernière ont fait éclore de nombreux bourgeons. Les fleurs sauvages s’épanouissent dans la prairie, au bord du ruisseau…

En voici quelques unes…

Les reconnaissez-vous?  Pouvez-vous les nommer?

Nos vidéos

Bonjour,
une petite revue des vidéos que nous avons éditées depuis 1 an.
Certaines ont été vue plus de 5000 fois! Un moyen inégalé de faire connaître nos activités en images.
Comment avant Internet, aurions-nous pu développer notre petite ferme pédagogique qui ne connaît pas la crise ( en parodiant Alain Bashung ) ?

A bientôt

Les deux petits cochons.

Bonjour,

Non, ce n’est pas une erreur, ils ne sont bien que deux. Ils, ou plutôt elles sont arrivées hier en fin d’après-midi.

Après avoir sérieusement envisagé de leur construire un abri en paille ( Anne-Marie en avait vu chez un éleveur de Dordogne ), nous avons finalement construit une cabane en bois.

Allez, maintenant les présentations, sur la courte vidéo suivante.

Elles sont mignonnes, non ? Agées de deux mois, elles pèsent environ 20 kgs chacune. Nous comptons les garder un an pour atteindre environ 120 à 130 kgs.

Nous les nourrirons avec les restes de cuisine, nos céréales, le petit lait issu de la fabrication des fromages.

Elles disposent d’un clos de 150m² environ pour courir, fouiller la terre, chercher les racines.

Au printemps, nous comptons planter des topinambours ( vous ne connaissez pas ? Wikipédia est notre ami! ) pour les donner à manger en les mettant progressivement dans le champ. Les cochons adorent creuser pour chercher leur nourriture. Nous n’aurons pas besoin de nous fatiguer à ramasser ces légumes qui méritent d’être redécouverts.

Par contre, nos jeunes truies n’ont pas encore de nom, des idées ?

A bientôt

Eric

Nos animaux, suite…

Comme promis, je poursuis la présentation de nos animaux.

Il y a 1 an, nous avons adopté, à la SPA, LINA, notre chienne, Labrador. Elle est vraiment très cool. On peut la promener partout, à pied ou en voiture. Les voyages ne la troublent pas et elle reste calme aussi bien dans un petit appartement en ville que dans une maison inconnue.  Son calme est évident sur cette photo, non?

LINA, notre chienne Labrador

Elle préfère de toute façon être avec nous même si elle doit rester sans bouger ou presque pendant des heures.

A la ferme il y a des animaux très utiles: les chats. En effet si nous ne voulons pas avoir à mettre des pièges ou autres moyens de lutte contre les souris, les chats sont d’une efficacité certaine. Leur nombre doit être proportionnel à la surface de la propriété et des batiments. Chez nous  ou 2 sont insuffisants. Actuellement nous en avons 5. Lisa est la doyenne, nous l’avons adoptée à la SPA de Limoges il y a 12 ans…

Puis par ordre d’arrivée chez nous :

-Polka, un beau matou, couleur crème et caramel, assez sauvage, donné par une personne du village

– Mistigri et Grisemine, frère et soeur donnés par notre voisine il y a 1 an. Mistigri est le préféré de Célia et Alice, parce qu’il est très calin… Mistigri est un peu angora gris uni, avec de beaux yeux verts!!!  Grisemine, elle, est rayée grisclair et gris un peu plus foncé.

– la dernière arrivée chez nous: Saphir. Elle a élu domicile chez nous en août dernier et a l’air de s’y plaire.

Ils font tous bon ménage, et ne se disputent pas, même au moment du repas. Voyez vous-même.

De G à Dte: Lisa, Mistigri , Saphir, Grisemine et Polka

La suite demain, si j’ai le temps !!!

Anne-Marie

C’est la rentrée !

Bonjour à tous,
Eh oui, c’est déjà la rentrée. En fait pour nous, c’est la fin en douceur de la saison d’été. Encore une semaine complète d’accueil et nous serons pratiquement en vacances.

Pour aujourd’hui, je vous propose d’assister à la moisson de notre champ d’avoine. La moissonneuse de la CUMA (Coopérative d’Utilisation du Matériel Agricole) est venue mardi dernier pendant environ 1/2 heure pour notre récolte d’avoine.

J’ai réalisé un petit film pour vous faire partager ce moment important pour nous car il nous permet de nourrir nos poules toute l’année et d’avoir de la paille pour la litière des animaux.

A bientôt pour vous parler de nos projets de travaux d’aménagement de cet hiver et de la petite fête où nous avons réuni d’anciens animateurs de nos séjours de vacances à la ferme pour notre 10eme saison.

Au fait, c’est notre 100eme post !

Eric

Un matin ordinaire

Bonjour,
Une nouvelle vidéo en ligne consacrée à la description d’un matin de travail ordinaire sur la ferme.
Je trouvais intéressant de montrer un moment de notre quotidien auprès des animaux de la ferme.
Chaque jour, il s’agit en effet de nourrir les poules, mettre les poneys, ânes et poneys au pré, nourrir les chèvres.

Nous avons toute la semaine une famille de Carcassonne pour découvrir la vie à la ferme. Malheureusement, le beau temps n’est pas de la partie !

A bientôt
Eric

Paillage

Préparation du terrain en vue du potager de ce printemps.

En plus d’étendre, en fine couche, la litière des animaux, j’ai rajouté sur une partie du futur potager de la paille fraiche.
Cette couche de paille a beaucoup d’avantages : maintien de l’humidité, gêne la pousse de l’herbe, développement de l’humus… Elle nous évitera aussi d’avoir à trop travailler la terre en labourant par exemple.
J’ai aussi étalé le compost mis en octobre. En grattant simplement avec une fourche, en plusieurs endroit, j’ai constaté la présence en grand nombre de vers de terre, signe que notre terre vie !

Vivement le printemps.

Eric

Nouvelles

Bonjour,
pas beaucoup de nouvelles en ce moment. L’hiver n’est pas très propice à des travaux agricoles sur la ferme autres que le soin aux animaux.

Aujourd’hui, nous avons eu la visite du vétérinaire pour resynchroniser les chaleurs de Florette, notre vache. Depuis quelques temps, nous ne sommes plus capables de détecter la période mensuelle des chaleurs et donc toutes les dernières inséminations n’ont pas fonctionné.
Le vétérinaire a posé une spirale. Mercredi de la semaine prochaine, il viendra l’ôter et l’inséminateur pourra passer vendredi.
Si tout va bien, le veau devrait naitre en octobre dans 9 mois !

A bientôt
Eric

Journées d’hiver

Souvent les personnes qui passent un peu de temps avec nous, nous demandent : Et l’hiver vous faites quoi ? Vous ne vous ennuyez pas ?

Et bien, non ! Les occupations ne manquent pas, même si l’hiver permet moins d’occupation à l’extérieur et que nous avons décidé de ne pas accueillir entre le 15 octobre et le 15 mars.
Il faut continuer à s’occuper des animaux de la ferme, les nourrir chaque soir dans l’étable où ils passent la nuit. Le matin, ouvrir les boxes, le poulailler et faire sortir les oies. Une fois par semaine au minimum, je sors le fumier de l’étable pour le répartir directement sur le potager ou le champs de céréales. Le reste de la journée est consacrée à du travail de bureau pour préparer la prochaine saison. Nous avons fait une nouvelle version du site avec plus de fonctionnalités (agenda, album photo) et une mise à jour aisée. Il faut répondre aux demandes de renseignements et aux réservations. Anne-Marie se fait un devoir de répondre très rapidement aux diverses demandes! Disons que je ne suis pas le spécialiste du travail du bureau. Nous travaillons aussi sur les animations à venir : une journée portes ouvertes, une balade nature, un WE de stage « conte », peut-être un festival culturel…

Le temps est aussi consacré à des travaux d’entretien : clôtures à refaire ou à modifier, nouveaux rideaux dans le gîte confectionnés par Anne-Marie, matériel et véhicules à entretenir. Pleins de choses que nous n’avons pas le temps de faire lorsque la saison d’accueil est commencée et que nous nous consacrons entièrement à nos hôtes.

Moins de travail toutefois en cette saison car les jours sont plus courts. A 17h30, il fait nuit, les animaux sont à l’étable, le poulailler est bien fermé. Il est donc temps aussi pour nous de rentrer au coin du feu, pour boire un thé brulant, consulter nos messages, écrire sur le blog.
Les soirées sont elles aussi consacrées à des activités qu’il nous est difficile de faire au printemps ou en été : lire, regarder un dvd, sortir au cinéma ou à un concert, manger chez des amis.

Pas d’ennui et que la campagne est belle à la fin de l’automne ou sous la neige !…

Eric

Poussins d’automne!!!


Comme je vous l’ai dit, nous avons eu la surprise d’avoir une poule qui a des petits! Il en reste 13 à ce jour. C’est assez difficile de les compter car ils bougent tout le temps… Maman poule veille sur ces chers petits qui ne sont pas tous bien élevés, il y en a qui sont dans l’assiette! Voilà une photo car ils sortent du nid et dès demain nous allons leur aménager un espace pour qu’ils soient en sécurité. Et oui à la ferme il y a d’autres animaux, chiens, chats, qui aimeraient bien les manger! On les mangera sans doute mais dans quelques mois pour déguster du poulet fermier. Je sais, les âmes sensibles vont trouver que j’exagère. Il faut admettre la réalité si on mange de la viande c’est que des animaux sont élevés pour ça.