Titane rentre la paille

Bonjour,

La moisson est enfin faite depuis samedi. La récolte est d’environ 2 tonnes de blé et d’orge, de quoi nourrir les poules et les cochons pendant quelques mois.

Aujourd’hui, nous avons rentré une partie de la paille.

Cette année,  nous n’avons pas fait de gros rouleaux de paille, que j’ai bien du mal à bouger à la main, mais de petites bottes carrées « basse densité ». Elles sont plus facile à bouger et à ranger dans notre vieille grange pas adaptée aux méthodes modernes de travail : gros rouleaux de foin ou de paille et manutention avec des tracteurs encore plus gros.

Titane, notre petit âne nous a aidé avec sa petite carriole en transportant les bottes de paille.

Certes, nous avons mis plus de temps que si nous avions pris un tracteur avec une fourche et une remorque, plus d’efforts physiques  aussi mais quel plaisir ! Sans aucune émission de CO2.

Une petite vidéo pour vous faire partager cet après-midi.

C’est la rentrée !

Bonjour à tous,
Eh oui, c’est déjà la rentrée. En fait pour nous, c’est la fin en douceur de la saison d’été. Encore une semaine complète d’accueil et nous serons pratiquement en vacances.

Pour aujourd’hui, je vous propose d’assister à la moisson de notre champ d’avoine. La moissonneuse de la CUMA (Coopérative d’Utilisation du Matériel Agricole) est venue mardi dernier pendant environ 1/2 heure pour notre récolte d’avoine.

J’ai réalisé un petit film pour vous faire partager ce moment important pour nous car il nous permet de nourrir nos poules toute l’année et d’avoir de la paille pour la litière des animaux.

A bientôt pour vous parler de nos projets de travaux d’aménagement de cet hiver et de la petite fête où nous avons réuni d’anciens animateurs de nos séjours de vacances à la ferme pour notre 10eme saison.

Au fait, c’est notre 100eme post !

Eric

Paillage

Préparation du terrain en vue du potager de ce printemps.

En plus d’étendre, en fine couche, la litière des animaux, j’ai rajouté sur une partie du futur potager de la paille fraiche.
Cette couche de paille a beaucoup d’avantages : maintien de l’humidité, gêne la pousse de l’herbe, développement de l’humus… Elle nous évitera aussi d’avoir à trop travailler la terre en labourant par exemple.
J’ai aussi étalé le compost mis en octobre. En grattant simplement avec une fourche, en plusieurs endroit, j’ai constaté la présence en grand nombre de vers de terre, signe que notre terre vie !

Vivement le printemps.

Eric

Paille et foin

Difficile saison pour le foin et la paille.

Nous faisons environ 5 hectares de foin soit entre 4 tonnes l’an passé et 9 tonnes cette année.
Alors que d’habitude, le foin est terminé fin juin, cette année nous avons du le faire début Août. Et il est de mauvaise qualité car, pour la première fois depuis notre installation en 1999, l’herbe coupée à pris l’eau ! Il a fallu attendre deux jours de beau temps pour le faner à nouveau et pouvoir faire les rouleaux.

Pour la paille, c’est pire : elle est toujours sur le champ alors que nous avons moissonné il y a 3 semaines. Mais entre les problèmes de disponibilités du matériel et la semaine de pluie : impossible de faire les bottes. Nous l’avons fait sécher hier en espérant pouvoir la rentrer aujourd’hui avant la pluie annoncée en fin de journée. Or il pleut depuis ce matin.. Aurons nous de la paille.

Si tu ne sais pas : le foin sert à la nourriture des animaux de la ferme l’hiver et la paille pour la litière puis pour le compost.
Nous n’avons plus de paille actuellement : les chèvres dorment sur les copeaux produits par la fabrication du chalet.