Culture et commerce

Samedi, nous sommes allés au barrage de Ziga avec Nicolas.
Nous avons loué un petit scooter pour nous déplacer. C’est pratique sur les pistes de latérite et très convivial. Tout le monde nous salue, nous nous arrêtons fréquemment pour parler, regarder les cultures.
[simage=396,320,y,center] Le barrage est une très grande retenue d’eau de pluie autour de laquelle les paysans cultivent des oignons, de l’oseille, des tomates. Ce sont essentiellement des plantes destinées à la commercialisation.
[simage=184,320,y,center] Chaque famille exploite une ou plusieurs parcelles. Les plus aisées utilisent des motopompes pour irriguer leur terre. Chaque petite planche de légumes est entourée d’une petite digue de terre destinée à retenir l’eau. Des canaux courent entre les planches, permettant, par un jeu de micro barrages en terre, d’inonder les cultures successivement.

Au fur et à mesure de la baisse de l’eau du barrage, les terres mises en culture se déplacent. Les plus éloignées sont abandonnées au profit des terres libérées par l’eau.
[simage=197,320,y,center] Toute la famille travaille aux champs. Elle y passe souvent la journée se reposant aux heures les plus chaudes sous les quelques manguiers ou autres nimiers.

Au retour du barrage, sous un soleil de plomb, nous nous arrêtons à la boutique de Nicolas au bord du goudron. Il y vend de l’épicerie, des boissons fraiches grâce au frigo à gaz, de l’essence en bouteille d’un litre. IL nous explique qu’il a commencé sa boutique avec un bidon d’essence de 20 litres d’essence acheté grâce à une très bonne vente de sa récolte de riz. 3 semaine plus tard, le bidon était vide, il a pu en racheté un autre et ainsi de suite. Puis il a proposé quelques produits d’épicerie puis un peu de boisson.
Il a construit un petit bâtiment, bientôt avec un hangar (abri en paille contre le soleil et la chaleur). Ce qu’il nous montre aujourd’hui est le fruit de 20 ans de travail et de développement. Chaque sou économisé est réinvesti.
[simage=174,320,y,center] Maintenant, il souhaite trouver quelqu’un qui proposerait une vente de viande grillée devant sa boutique pour développer sa vente de boisson.

A bientôt.

2 Replies to “Culture et commerce”

  1. calou et co

    Bonjour a tous les deux et bientôt a tous les 4.
    Nous avons aimés vos photos et vos commentaires.
    Et nous en attendons d’autres avec impatience.
    Pour la photo mystère, nous avons pensé a un œil de tortue.
    Bisous a bientôt.
    Noémi, Léa, Calou et Totof.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.